Carboxythérapie

La carboxythérapie (ou carbothérapie) consiste à injecter sous la peau, à l’aide d’une très fine aiguille, du gaz carbonique médical stérile. Etant très soluble, ce gaz diffuse très facilement avec des effets favorables sur les tissus superficiels.
L’idée n’est pas nouvelle. Les premières injections de gaz carbonique sous la peau ont été réalisées dès 1932, en cure thermale, pour traiter l’artérite, les problèmes veineux, et les ulcères cutanés. C’est depuis quelques années seulement qu’on s’intéresse aux propriétés de ce gaz dans le domaine de l’esthétique.

Nous utilisons cette technique dans notre cabinet depuis maintenant un an.
Toutes les indications vous sont données ci-dessous, mais avec un peu de recul nous avons obtenu les meilleurs résultats :

-dans les foncées, notamment chez les hommes avec des améliorations spectaculaires en quelques séances

-dans l’ovale du visage avec une petite bajoue, la combinaison de la destruction graisseuse de la bajoue avec l’action sur le relâchement cutané permet une bonne amélioration de l’ovale.

Dans les autres indications, nous avons pû noter des améliorations plus discrètes et avec plus de variabilité d’un patient à l’autre. Mais quoi qu’il en soit, cette technique est intéressante car les effets secondaires sont quasi nuls.

Effets sur les tissus

Une augmentation du débit sanguin, ce qui signifie une meilleure oxygénation. Cet apport d’oxygène, améliore considérablement l’hydratation de la peau, mais a surtout pour effet de doper certaines cellules du derme, les fibroblastes, qui augmentent leur production de collagène et de fibres élastiques. Collagène et élastine produits en plus grande quantité et en meilleure qualité entraînent une amélioration de la texture, de la souplesse et de l’élasticité du derme, donc de la peau.
Dans la couche de graisse, plus en profondeur, on observe sous la pression du gaz une destruction d’une partie des adipocytes.

Les indications

Relâchement cutané, peau fine et fripée

C’est la plus remarquable indication de la carboxythérapie, qui tient à son pouvoir stimulant sur le derme. De fait dans les peaux très fines, plissées, relâchées, et notamment le dessous des bras, le bas du visage, le et le décolleté, le contour des yeux, les cernes sombres, mais aussi le dos des mains, on va observer très rapidement, dès les premières séances une amélioration de la texture, de la couleur et de l’épaisseur de la peau (liée à celle du derme sous-jacent)

et amas graisseux

Dans la cellulite de surface, diffuse, avec aspect de peau d’orange, le CO2 agit grâce à trois effets synergiques : mécanique, par destruction d’une partie des adipocytes, circulatoire en favorisant l’oxygénation et le drainage, et enfin métabolique en favorisant le déstockage de la graisse Les amas graisseux s’ils sont modérés, seront réduits par la carboxythérapie

Autre indication majeure : les

Plutôt anciennes, blanches, elles sont une très bonne indication, surtout dans un domaine où l’on n’a aucune solution thérapeutique, avec plus particulièrement d’excellents résultats sur les peaux pigmentées ou noires.

En pratique

Il n’y a quasiment aucune contre indication à la carboxythérapie, si l’on excepte les femmes enceintes par principe.
C’est une méthode légère, sans aucun risque même un vaisseau sanguin était piqué, en raison de la solubilité du gaz.
En général, on effectue initialement une série de 6 à 8 séances (en moyenne une tous les 10 à 15 jours), et par la suite afin d’entretenir les résultats, 6 séances de rappel espacées tous les 6 à 8 semaines par exemple. Il s’agit de séances très faciles à supporter.

Durée de l’intervention

Il faut environ 10 à 15 minutes par séance.

Prix:

Une séance peut varier de 50 à 200 € selon le nombre de zones traitées(50€ par zone et par séance, la zone étant bien évidemment bilatérale et le prix dégressif)