Archives par mot-clé : toxine botulique

Capture d’écran 2018-10-27 à 14.15.22

L’ACIDE HYALURONIQUE ÇA SERT À QUOI ? 

L’acide hyaluronique est le traitement antirides star de la médecine esthétique. Après le collagène et la toxine botulique, les injections d’acide hyaluronique ont le vent en poupe.

Pour toutes les femmes désirant lutter contre les effets du vieillissement, l’acide hyaluronique est le produit esthétique idéal.

L’acide hyaluronique permet le traitement naturel et non chirurgical des rides du visage et combat les effets du vieillissement.

Rapide, simple, la technique de comblement des rides par séries d’injections indolores est plébiscitée par de nombreuses patientes partout dans le monde depuis près de 20 ans.

Capture d’écran 2018-10-27 à 14.12.54

UN VISAGE REPOSÉ AMÉLIORE-T-IL LES ÉCHANGES ?

L’émotion de la joie est transmissible, à l’inverse d’un visage énervé qui lui n’inspire pas au dialogue. 

L’énervement se ressent sur un visage par la mise en tension des traits. La conséquence serait tout bonnement l’apparition des rides du lion se trouvant entre les sourcils.

Au-delà d’assombrir le regard, les rides peuvent changer la façon dont les gens de votre entourage interprètent vos émotions jusqu’à renvoyer une image négative. 

Des études ont déjà mis en évidence que le simple fait d’avoir des rides du lion marquées peut mettre un frein dans les premiers échanges lors d’une rencontre qu’elle soit professionnelle, amicale ou amoureuse.

On détend donc son visage grâce à la toxine botulique aussi appelée « Botox ». La séance au cabinet est rapide et totalement indolore. Les résultats interviennent rapidement pour durer entre 4 et 6 mois.

Capture d’écran 2018-08-06 à 17.56.13

EN QUOI LA MÉDECINE ESTHÉTIQUE EST COMPLÉMENTAIRE DE LA CHIRURGIE ESTHÉTIQUE ? 

L’acte médico esthétique a la particularité de ne pas s’opposer à la chirurgie esthétique mais d’apporter des solutions plus douces, sans éviction sociale et sans incision. 

La médecine esthétique regroupe un ensemble d’actes médicaux: les injections de toxine botulique, les injections d’acide hyaluronique, les injections de vitamines, la cryolipolyse les peelings, les traitements lasers (épilation, vasculaire, réjuvénation, détatouage…).

Traiter le vieillissement du visage en ne corrigeant que les formes, les volumes, les ombres est nécessaire mais pas suffisant pour apporter satisfaction à mes patients. Au même titre que de traiter le visage sans traiter le corps… 

L’objectif est de déterminer ensemble vos besoins, et selon l’ordre de priorité nous allons établir un protocole incluant des actes qui vont agir sur plusieurs paramètres ; l’éclat, la texture, les taches, les volumes, le cuir chevelu, la silhouette… 

Une première consultation permettra d’en parler

Capture d’écran 2018-07-11 à 16.05.25

POURQUOI EST-IL PRÉFÉRABLE D’INTERVENIR SUR LE REGARD EN PRÉVENTIF ? 

Afin que les yeux ne marquent pas les signes de vieillissement engendrés par les haussements de sourcils, la pesanteur, clignements, étirements. L’engouement pour le regard a certainement commencé avec l’avènement de la toxine botulique, avec aujourd’hui comme réel objectif : avoir l’air frais ! 

Chaque oeil vieillit en fonction de sa forme et de son positionnement dans le visage. 

En tout cas le cadre du regard ne se limite pas à une simple ride, mais tout l’art consiste à apporter une réponse adaptée à chaque forme d’oeil, et à son vieillissement spécifique.

N’oublions pas la fameuse ride du lion entre les deux yeux qui donne un air sévère, les rides de la pattes d’oie souvent bien tolérées par les hommes mais chez la femme elles peuvent participer au regard fatigué ! 

Une première consultation permettra d’en parler et de vous proposer de façon objective le traitement approprié en fonction de vos besoins et les possibilités de traitements les plus innovants.

Ovale

L’ovale du visage est un des reflets les plus visibles du vieillissement du visage.

Son affaissement est lié au relâchement de la peau au niveau des joues, du cou et de la bajoue.

Agir à ce niveau est primordial pour garder un aspect harmonieux à votre visage.

Selon les cas plusieurs méthodes pourront être utilisées, seules ou en association, et après examen le Docteur Ripault vous proposera la solution la plus adaptée :

  • la radiofréquence agira sur la production de collagène et redonnera une tension naturelle à votre ovale.
  • L’HIFU nouvelle technique de pointe est actuellement la méthode la plus évoluée pour le relâchement de l’ovale, avec l’avantage de ne nécessiter qu’une seule séance
  • les fils tenseurs résorbables permettront de retendre quasi immédiatement votre ovale et d’effacer votre pli d’amertume associé. Ces fils se posent facilement en 30 mn avec très peu de suites, leur efficacité est d’environ 1 an. Selon les cas nous utiliserons les fils Happylift de Croma, ou Silhouette Soft de Sinclair
  • les fils tenseurs non résorbables Surgiconcept ou Infinite Lift avec la méthode Easylift ou Infinite Lift seront utilisés pour un relâchement plus important, avec un résultat durable (environ 3 à 4 ans) et une possibilité de retension itérative. Les suites seront un peu plus lourdes, surtout si plusieurs zones sont traités dans le même temps.
  • la toxine botulique
  • les injections d’acide hyaluronique avec les techniques de medical lift.
  • En cas d’excès graisseux le coolsculpting avec son applicateur « coolmini » permettra un traitement par cryolipolyse.

 

La Toxine Botulique ou Botox®

Le Botox® est le nom commercial de la toxine botulinique produite par le Laboratoire Allergan. Le terme Botox® est utilisé dans le langage courant car beaucoup plus simple à utiliser que “toxine botulique de type A” .

Page d’information générale sur la toxine botulique

La toxine botulique est une substance sécrétée par la bactérie du botulisme qui est une maladie généralement contractée par toxi-infection alimentaire.

Mode d’action de la toxine botulique :

La toxine botulique est une toxine qui bloque la conduction nerveuse et provoque donc à l’endroit où elle est injectée , une “paralysie” musculaire.Cette substance isolée et finement dosée permet d’avoir une action contrôlée, diminuant la contractibilité des muscles du visage.
La toxine botulique a été mise sur le marché depuis une vingtaine d’années,et a d’abord été utilisée en ophtalmologie pour traiter le strabisme, le blépharospasme et le nystagmus, et en neurologie pour combattre le torticoli spasmodique.
Les principales “marques” de toxines botuliques de type A :
-Botox®
-Vistabel®
-Bocouture®
-Dysport®
-Azzalure®

Indications du Botox® en esthétique :

En médecine esthétique, il a été découvert que de faibles quantités de cette substance peuvent, en diminuant la contraction de certains muscles particuliers du visage, réduire parfois très spectaculairement les rides d’expression associées a ce muscle.
En particulier, les zones traitées avec de bons résultats sont :
• les rides horizontales du front
• les rides verticales inter-sourcilières
• les rides de la patte d’oie aux coins des yeux

Des utilisations plus confidentielles concernent les ridules du pourtour de bouche à des doses extrèmement faibles , et également dans les cordons du platysma ou bien au niveau du menton.

Quel est le principe d’utilisation du Botox® ?

En simplifiant, on peut dire que chaque muscle possède de nombreux récepteurs aux influx nerveux qui le commandent. La toxine botulique va bloquer un certain nombre de ces récepteurs, à l’endroit ou elle est injectée. Ainsi, en quelques jours, la capacité du muscle à se contracter va diminuer voire disparaître complètement selon la dose injectée. Toutefois cet effet est toujours réversible, après quelques semaines à quelques mois, car le muscle pourra toujours récupérer progressivement des récepteurs nerveux opérationnels.
Cette réversibilité du traitement est un avantage sur le plan de la sécurité du traitement. D’un autre coté, cela oblige a répéter régulièrement le traitement pour en conserver l’effet.

Comment cela s’utilise ?

Il s’agit d’un produit injectable qui se conserve au froid en flacons stériles. La quantité de produit à injecter est très faible et doit être mesurée très précisément par le médecin qui l’emploie. Les aiguilles employées sont extrêmement fines et il n’est injecté qu’une goutte de solution à chaque piqûre, pour un total de 6 à 10 points par zone traitée.
Ceci en fait un traitement esthétique très léger et très peu contraignant.

Quels sont les résultats ?

Il n’y a pas vraiment de limite d’âge pour ces traitements.
On peut commencer à traiter les ridules entre 35 et 40 ans avec des soins légers. Le traitement est plus simple et on obtient aussi une action préventive. Les cicatrices stabilisées (notamment d’acné) peuvent se traiter chez les sujets jeunes.

Quelle est la durée d’action de la toxine botulique ?

La durée réelle d’action du produit est de 3 à 5 mois, mais on peut considérer que l’effet sur les rides va augmenter avec le nombre de séances.
En effet, les muscles traités perdent petit à petit l’habitude de se contracter. En pratique, on arrive après 3 à 4 séances à ne traiter que tous les 6 mois voire 9 a 12 mois.

Quels sont les risques et les inconvénients ?

Les risques :

Les faibles doses employées en esthétique, par rapport aux doses employées pour traiter des maladies, éliminent les effets toxiques du produit sur l’organisme.
Les risques sont plutôt ceux d’une injection faite sur ou vers un muscle qu’il ne fallait pas traiter, comme le muscle releveur de la paupière par exemple. Dans ce cas, il sera difficile voire impossible d’ouvrir entièrement cette paupière pendant quelques semaines, mais cela sera entièrement réversible.
Dans certaines cas, une diffusion d’une partie du produit, notamment en se frottant la zone injectée, peut se faire également vers des muscles non souhaités, et entraîner des diminutions de contraction. Ces effets restent très rares si le médecin est expérimenté et prudent, et s’il respecte les bonnes indications, car tous les cas ne sont pas bons à traiter.

Les inconvénients de la toxine botulique:

Ils sont passagers et en principe mineurs. Il peut s’agir de maux de tête à type de migraine (à l’inverse certains sujets migraineux sont soulagés par la toxine botulique), de gonflement des paupières (supérieures ou inférieures) surtout chez les sujets prédisposés à cela ou présentant un excès de paupière supérieure (si cet excès est important, le médecin devra en avertir le patient, ne pas le traiter et lui proposer une solution
chirurgicale).
Les bleus sont rares et légers aux points d’injection. Dans la plupart des
cas, rien ne se remarque dans l’heure qui suit le traitement.

En France l’AMM pour la toxine botulique concerne la ride du lion avec retentissement psychologique sur le patient. Injection réservée au dermatologues, ophtalmologistes et chirurgiens esthétiques.

Les rides

Le visage, en vieillissant subit de nombreux dommages liés aux différentes agressions extérieures :
soleil, vent, pollution, et aux effets de la pesanteur et de nos expressions . Tout ceci va donner entre autres : des taches brunes, de la couperose, un affaissement global avec perte des volumes et des rides.

Schématiquement les rides du haut du visage seront traitées par la toxine botulique (Botox®) et celles du bas du visage par les produits de comblement.

Les injections de produits résorbables

Elles placent des produits biodégradables sous les sillons du visage afin de les rehausser, ou bien sous les rides plus fines, afin de les estomper. Ces produits disparaissent ensuite au fil du temps. La correction produite durera de 6 à 12 mois, en moyenne, voire plus pour certains, selon les produits utilisés et le type de peau.
Il s’agit de produits à base de collagènes, d’acides hyaluroniques, d’acide polylactique(Newfill®,Sculptra®) d’hydroxyapatite(Radiesse®)…
Aujourd’hui, il n’est plus obligatoire d’effectuer des tests d’allergie avant d’utiliser ces produits. Même les collagènes sont désormais d’origine synthétique et ne sont, en principe, plus allergisants.
Il existe des concentrations différentes suivant les produits, s’adaptant ainsi selon les types des rides ou sillons à corriger et leurs localisations .
Généralement, les traitements effectués régulièrement permettent d’obtenir des résultats de plus en plus complets et de durée de plus en plus longue.
Les produits résorbables peuvent être utilisés sur tous types de rides ou cicatrices. Pour lisser des rides superficielles, on utilisera exclusivement ceux-ci.
Il faut noter que récemment, sont apparus des produits résorbables dits « longue durée » pour corriger les sillons profonds et les volumes. Ils annoncent des durées de 1 à 2 ans.

Quelles rides traiter ?

Chaque ride pourra être traitée, mais le traitement devra être adapté à chacune d’elle selon sa localisation et sa cause.

Les fine ridules des levres ou des joues seront traitées par un acide hyaluronique fluide, mais parfois le photorajeunissement par lampe flash ou yag ou le relissage peeling profond au phénol (Exopeel®) sera plus indiqué. Le traitement sera choisi par vos soins après discussion avec votre médecin qui vous aura expliqué les avantages et inconvénients de chacune des techniques en fonction de votre cas.

Les sillons nasogeniens, l’ovale du visage , le menton, les tempes pourront être traités par acide hyaluronique épais ou (Radiesse®).

Les cernes seront traités par acide hyaluronique épais, s’il s’agit de cernes en creux, sinon un aspect fripé des cernes sera traité par peelings ou laser CO² fractionné.

A quel âge traiter ses rides ?

Il n’y a pas de limite d’âge pour ces traitements.
On peut commencer à traiter les ridules entre 30 et 40 ans, le traitement est plus simple et on obtient aussi une action préventive. Un visage peut se remodeler à tout âge, certaines corrections, comme le volume des lèvres se font même chez les femmes très jeunes.

Que se passe-t-il après ces traitements ?

Après une injection de comblement, une rougeur d’irritation peut exister quelques heures. Dans certains cas un léger gonflement peut subsister 2 à 3 jours. Un petit « bleu » peut parfois apparaître, pour quelques jours.
Les produits résorbables donnent un résultat immédiat qui diminuera progressivement dans les mois suivants.

Quels résultats et comment les maintenir ?

Les corrections apportées par injections de produits résorbables durent en moyenne 6 à 12 mois. Leur tenue est généralement meilleure en superficie (ridules) qu’en profondeur (volumes). Cependant, des produits volumateurs spécifiques résorbables sont apparus ces dernières années. Ils offrent des résultats très intéressants durant de 1 à 2 ans.

Les tarifs :

Acide hyaluronique :
———————- 1/2 ampoule 160 €
———————— 1 ampoule 270 €

Radiesse Voluma Sculptra et NewFill:
———————- 1/2 ampoule 200 €
———————— 1 ampoule 380€